Toxine botulique en ORL

Le blépharospasme

Le blépharospasme est le clignement excessif et involontaire, voire la fermeture complète, des deux paupières.

Sympômes et évolution

Il peut débuter par une augmentation occasionnelle du clignement des paupières sur un œil ou sur les deux. 
Il peut se manifester également au début de son évolution par une difficulté à maintenir les yeux ouverts. 
Enfin, une sécheresse oculaire ou une très grande sensibilité à la lumière (photophobie ) sont des symptômes habituels chez les patients atteints de blépharospasme.

L'évolution de la pathologie est le plus souvent marquée par une augmentation de la fréquence des spasmes des paupières qui peuvent devenir constants. 
Avec l'évolution, les périodes de relâchement se réduisent le plus souvent. 
Dans des cas plus rares, ces spasmes finissent par atteindre un plateau et n'évoluent plus.

Le diagnostic de la blépharospasme

Longtemps considéré comme une pathologie psychiatrique, le blépharospasme essentiel banal, décrit pour la première fois en 1985 dans une revue américaine, débute le plus souvent à partir de 50 ans et est trois fois plus fréquent chez la femme que chez l'homme. 

Son diagnostic est uniquement clinique, il n'existe pas de test spécifique. 

Le plus souvent, en début d'évolution, les patients ne consultent pas le médecin puisqu'ils pensent que leur problème n'est qu'un tic.
Avec l'augmentation de la durée et de la fréquence des spasmes, les patients arrivent à une "cécité fonctionnelle ".
Ils présentent, de plus, des difficultés à lire, à parler, à se nourrir ou à réaliser toute autre activité de la vie quotidienne. 

Le traitement de la blépharospasme par la toxine botulique

Le traitement du blépharospasme est actuellement centré sur les injection de toxine botulique. Elles sont réalisées dans les muscles orbiculaires pour les affaiblir temporairement et permettre la diminution et/ou la suppression du spasme.

Cet effet est toujours temporaire et dure le plus souvent un trimestre. 
Il sera donc indispensable de réitérer ces injections pour maintenir l'efficacité.

Le traitement chirurgical

Il sera réservé aux patients qui ne répondent pas correctement au traitement par injection de toxine botulique
La chirurgie consistera alors à réséquer  de manière totale ou partielle les muscles responsables de la fermeture des yeux, c'est-à-dire essentiellement le muscle orbiculaire.
Cette chirurgie pourra être complétée par des injections de toxine botulique.


Mes interventions, avant / après

" Je me suis faite opérer du nez il y a à peine 8 jours et le... "

Lire le témoignage

" Le Docteur Korchia est à l'écoute de son patient,explique ce qui est... "

Lire le témoignage

" Très bon médecin. Très professionnel, patient, pas de douleurs... "

Lire le témoignage

" Suite à une intervention d orl malhonnête qui m'avait massacré mon... "

Lire le témoignage

" Voilà maintenant 2 semaines que le docteur Korchia m’a... "

Lire le témoignage

" Opérée d’une rhinoplastie,il y a quelques années par un... "

Lire le témoignage

" Dr Korchia, j'ai été opérée par vos soins il y a maintenant... "

Lire le témoignage

" Je suis plus que satisfaite de cette rhinoplastie, le dr KORCHIA est une homme d'une... "

Lire le témoignage

" Grâce à la blépharoplastie bilatérale inférieure... "

Lire le témoignage

" Docteur, je vous remercie pour l'opération "oreille droite decollée":... "

Lire le témoignage

ORL - Chirurgien Docteur D.KORCHIA Marseille

(Consultations)

429 Rue paradis
13008 Marseille

Prendre rendez-vous en ligne

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales